Et maintenant, Emmanuel Macron est seul – La Tribune.fr